Visitez le site internet

attac france

ça fait du lien par où ça passe...

événements dans l'Ain

agenda militant

Attac
Comité de
Bourg-en-Bresse
Page d'accueil







ATTAC FRANCE

Du 23 au 27 août, rejoignez-nous à Toulouse à l’Université européenne des mouvements sociaux pour construire ensemble les mobilisations et les actions de demain. C’est le moment !

L'ALtervillage à ARRADON (Golf du Morbihan) du 27 juillet au 3 août

La lettre d'Attac France du 4 juillet : Ordonnances Loi Travail : Interpellez vos députés.

Lignes d'attac n° 110, 6 juillet, revue trimestrielle d'Attac France


ATTAC AIN à visiter entre deux lettres hebdomadaires

Ebullitions 144 mai-juin 2017 Journal Ain Pertinent

Info express 185 du 3 juillet 2017


À ceux qui pensent qu’Emmanuel Macron n’est pas le président des banques et de la finance

Au lendemain du second tour de l’élection certain·e·s ont reproché à Attac d’avoir immédiatement qualifié Emmanuel Macron de « dernier avatar du néolibéralisme » et « d’ami de la finance, des banques et des multinationales ». En mettant la France en marche vers l’austérité, en enterrant la taxe européenne sur les transactions financières et en déroulant le tapis rouge aux plus riches et aux traders de la City, le nouveau président vient de lever le peu de doute qui subsistait sur son vrai visage.


Deux poids, deux mesures ! C’est comme cela que l’on pourrait qualifier les dernières annonces du gouvernement « ni de gauche, ni de droite  » d’Emmanuel Macron.

D’un côté, il accélère sa marche vers l’austérité avec la loi « Travail » XXL, la hausse de la CSG ainsi que la suppression annoncée de 125 000 postes, le gel du point d’indice et la réintroduction du jour de carence pour les fonctionnaires. « En même temps », selon son expression favorite, Emmanuel Macron déroule le tapis rouge aux banques et à la finance.


En décidant d’enterrer l’accord négocié depuis cinq ans pour la création d’une taxe européenne sur les transactions financières (TTF), bête noire de banquiers, Emmanuel Macron s’engage sur la voie d’une double régression. D’abord, il prive l’Union Européenne d’une mesure qui pourrait rapporter jusqu’à 35 milliards d’euros par an et piétine les engagements pris par la France lors de la COP 21 en matière de financement de la transition écologique et de soutien aux populations pauvres de la planète.


Ensuite, le président Macron veut profiter du Brexit pour attirer les banquiers et les traders de la City en annonçant l’abandon de la TTF européenne, la « simplification » de la fiscalité et la suppression de la taxe sur les hauts salaires. En même temps, Il rabote la TTF française qui ne taxera pas les transactions financières intra-journalières, mesure pourtant nécessaire pour stopper le « trading à haute fréquence », qui fait peser une menace croissante sur la stabilité des marchés. Alors que le spectre d’une nouvelle crise financière est sur toutes les lèvres, Emmanuel Macron commet une grave erreur en donnant la priorité aux intérêts du monde de la finance sur la lutte contre la spéculation.

Et les cadeaux du nouveau président à ses amis, et anciens collègues ne s’arrêtent pas là, avec le plafonnement forfaitaire à 30 % sur les revenus de l’épargne ou la transformation de l’ISF en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Ainsi, selon une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) publiées le 12 juillet 2017, les 10 % les plus riches vont concentrer « 46 % des gains des mesures fiscales à destination des ménages » prévues par le gouvernement [1].

En fin de compte, dans la nouvelle France dessinée par Emmanuel Macron, il vaut mieux être banquier et riche, sinon on n’est « rien » !

L'agenda local immédiat

Lundi 17 juillet 18h Bourg-en-Bresse, aux Cabanes (ex-locaux d'Emmaüs) 45 rue des prés de Brou. Réunion du Collectif Solidarité Migrants, ouverte à tous ceux qui veulent soutenir concrètement les migrants


Les Jeudis du kiosque : Le Collectif Solidarité Migrants assurera une présence aux Jeudis du kiosque les jeudi 27 juillet, 10 août et 24 août. Rendez-vous sur place, square des Quinconces à 19h


Mercredi 6 septembre 20h Bourg-en-Bresse, salle Olympe de Gouges (au-dessus du restau La Canaille), 1 rue Pierre Sémard. Réunion publique ouverte à tous du Comité Attac de Bourg-en-Bresse.

Réunion de rentrée dont le thème principal sera la discussion sur les nouvelles ordonnances ou lois travail.



attac agit, attac soutient


Collectif Solidarité Migrants :


Lundi 17 juillet 18h Bourg-en-Bresse, aux Cabanes (ex-locaux d'Emmaüs) 45 rue des prés de Brou. Réunion du Collectif Solidarité Migrants, ouverte à tous ceux qui veulent soutenir concrètement les migrants


Les Jeudis du kiosque : Le Collectif Solidarité Migrants assurera une présence aux Jeudis du kiosque les jeudi 27 juillet, 10 août et 24 août. Rendez-vous sur place, square des Quinconces à 19h


Samedi 2 septembre Bourg-en-Bresse, aux Cabanes, ex-locaux d'Emmaüs, 65 rue des Prés de Brou. Journée festive du Collectif Solidarité Migrants, Programme à venir






Mardi 20 juin après-midi Bourg-en-Bresse, Place Edgar Quinet (la 'Vizirette' ) un hommage a été rendu aux plus de 10000 morts en mer méditerranée depuis 3 ans. Une action symbolique avec la création de bateaux en papiers sur la Place de la Vizirette à l'occasion de la journée mondiale des Réfugiés.

Pour en savoir plus sur cette action : https://www.facebook.com/migrants01/ et aussi le reportage sur radio B disponible en podcast dans la rubrique « A vous les Burgiens » http://www.radio-b.fr/119-a-vous-les-burgiens




222,000 Euros, c'est le cout de la sécurisation de la friche évacuée le 13 décembre 2016

https://www.facebook.com/migrants01/

Page spéciale consacrée au Collectif Solidarité Migrants de Bourg (infos, documentation, archives, photos, procédures)

www.radio-b.fr dans la rubrique "A vous les Burgiens".


Affaire Maurice Jacquet contre ERDF, jugement rendu le 22 juin. Le juge n'a pas statué sur le non respect de la constitution, il a rejeté l'application de l'article 700 : Maurice J n'aura pas à payer l'avocat de ERDF/Ennedis, mais seulement le coût de la signification du jugement par huissier, en sus des 455 € de la facture. Comme pour les faucheurs d'OGM ou de chaises, la "justice" ne fait pas supporter les condamnations aux collectifs, mais aux militants.


Infos de portée nationale :


15 juin 300 organisations blâment le gouvernement Macron et appellent à un changement radical de sa politique migratoire


Rapport de La Cimade mars 2017 : Migrations : état des lieux 2017 Télécharger la synthèse de 16 pages : Migrations. État des lieux 2017 :

et aussi le document http://www.lacimade.org/elections-2017-et-migrations-decryptage-propositions-et-etat-des-lieux


Petit guide pour lutter contre les préjugés sur les migrants. La Cimade


17 avril 2017 Migrations. Un document de 8 pages d'ATTAC France paru dans Lignes d'Attac n° 109 d'avril 2017 Migrations : le document téléchargeable ou directement sur le site


http://delinquantssolidaires.gandi.ws/

Le site du GISTI

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/



Le Collectif STOP-TAFTA et CETA

http://collectifstoptafta.org

https://stoptafta.wordpress.com/

https://www.libre-echange.info/ un site d'échanges d'infos sur tous les accords de libre-échange (pas que le Tafta)

http://multinationales.org/ l'observatoire des multinationales.

http://www.quebec.attac.org/


6 juillet Alors que le CETA devait entrer en application provisoire au 1er juillet, les négociations sur les quotas d’importation du fromage, les complications concernant les médicaments génériques, et les transpositions dans les lois provinciales du Canada l’ont à nouveau repoussée.

Emmanuel Macron a quant à lui annoncé qu’il nommerait une commission d’experts pour évaluer le CETA et, le cas échéant, demander sa renégociation. Pour autant, alors que la Commission européenne a confirmé que le CETA sera appliqué de façon provisoire le premier du mois suivant la réception de la notification de l’état fédéral du Canada, Emmanuel Macron ne s’est pas exprimé sur l’application provisoire qui va pourtant porter sur 90% des clauses du CETA. Ce silence est d’autant plus étonnant que, d’une part la Cour de Justice de l’Union européenne a, à travers l’évaluation de l’accord similaire avec Singapour, confirmé son caractère mixte, relevant donc aussi de la compétence des États membres ; et que d’autre part le Conseil Constitutionnel français n’a toujours pas rendu son arrêt sur la constitutionnalité du CETA.


Sarah Holmes du MRJC rappelle que « le CETA a été négocié à l’insu des opinions publiques et qu’il est aussi porteur de lourdes menaces sur l’agriculture, les services publics, les réglementations en matière de santé et de protection des consommateurs, les droits sociaux et du travail ».


Le collectif Stop TAFTA/CETA réaffirme qu’une consultation des citoyens portant sur la ratification et le contenu du CETA est un impératif. Il invite les citoyen·ne·s à signer largement cette initiative.


7/07 La Commission d’évaluation du CETA : une farce communicationnelle d’Emmanuel Macron (Attac France, CGT, Les Amis de la Terre, Union syndicale Solidaires, Communiqués)

Jeudi 6 juillet, le Premier ministre, conformément à ce qu’Emmanuel Macron avait annoncé pendant sa campagne, a présenté la « commission d’experts » chargée d’évaluer les conséquences du l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA). Il s’agit là d’une imposture qui consiste à faire croire que des « experts indépendants » vont rendre des conclusions objectives pour évaluer cet accord.


La réalité est que cette commission est constituée sur mesure pour valider le CETA avec notamment des économistes fervents défenseurs du libre-échange, dont la présidente de cette commission, ainsi qu’une juriste qui a été conseillère auprès du CIRDI, le tribunal d’arbitrage de la Banque mondiale, et qui se trouve sur la liste des arbitres de ce même tribunal [1].

La date du 7 septembre comme limite pour que cette commission rende ses conclusions montre que l’association de la société civile à cette évaluation (pendant les deux mois de vacances estivales) est le cadet des soucis du gouvernement. L’important pour lui est que la tenue de cette commission ne retarde pas la mise en application provisoire du CETA prévue pour l’automne 2017. L’avis que rendra cette commission ne fait donc aucun doute : il sera favorable au CETA quand bien même il incorporerait quelques recommandations de suivi de l’application qui ne pourront avoir d’autres effets que communicationnels.

Ceci alors que les études qui ont montré la dangerosité et les impacts du CETA sont déjà nombreuses : 200 000 emplois supprimés, accélération du réchauffement climatique, atteintes à la souveraineté démocratique des États, remise en cause du principe de précaution, atteintes aux droits humains, industrialisation de l’agriculture, dumping social et fiscal, etc. Ceci alors que les études d’opinion montrent que nos concitoyens sont défavorables au CETA [2].


Avec cette opération, Emmanuel Macron démontre le cynisme de sa façon d’exercer le pouvoir : s’appuyer sur une expertise façonnée pour conforter ses prises de décision et décrédibiliser les contestations légitimes de la société civile. Quant à nous, nous demandons au gouvernement l’organisation d’une consultation des citoyens sur la ratification du CETA par la France.



La lettre envoyée aux candidats des 1° et 4° circonscriptions et la réponse des « élus »

Xavier BRETON (LR) (1°) Je suis contre le CETA et le TAFTA. Dit oralement le 3 juin à Bourg et le 7 à Treffort.

Stéphane TROMPILLE (4°) : n'a pas répondu,


Lettre du collectif Stop Ceta et Tafta de Bourg-en-Bresse au Président Macron le 24 mai

Le Collectif a aussi écrit au Ministre Nicolas HULOT le 10 juin


11 mai Initiative Citoyenne Européenne Stop TAFTA et CETA : le Tribunal de l’UE juge que le refus de la Commission était illégal


vendredi 31 mars Champagne-en-Valromey, Maison de Pays Conférence-débat sur l'accord du CETA, organisée par l'AMAP Terre-Ain-d'Entente avec Collectif Stop-CETA et TAFTA. La présentation au format diaporama Powerpoint, au format pdf

Un très bon dossier de synthèse Les ALE Accords de Libre-Echange et l'agriculture. Par Via campesina, mars 2017


2/06 Petit guide pour contrer la propagande en faveur du CETA / AECG




La Campagne Contre les Ordonnances et la loi Travail


Libérer le travail : oui, mais pas comme ça !

Avec ses ordonnances, Emmanuel Macron dit vouloir « libérer le travail ». Il a raison ! C’est vrai que le travail est emprisonné dans les injonctions de rentabilité et les logiques financières.

Il est urgent de redonner du pouvoir de décision aux salariés face aux employeurs, il est urgent de desserrer l’emprise des actionnaires par de nouveaux droits pour les travailleurs et les usagers.

Le projet d’ordonnances fait exactement l’inverse : il veut plier toujours plus le travail aux exigences du patronat et de la finance.

Libérer le travail, c’est lui redonner du sens, c’est soutenir la créativité des travailleurs, c’est leur accorder le pouvoir de ralentir des cadences devenues folles et de s’opposer aux objectifs impossibles, c’est leur donner une maîtrise dans les restructurations qui ferment leur avenir, c’est leur permettre de refuser les miettes d’emplois, les jobs jetables et mal payés qui précarisent leur vie.

Libérer le travail implique d’accorder aux salariés et à leurs représentants de nouveaux droits pour un travail plus vivable et plus sain, pour une société plus juste et pour la planète.


Les ordonnances Macron prévoient tout le contraire !

  • Priorité aux accords d’entreprise : c’est là où les rapports de force sont les plus défavorables aux salariés que seront négociées les conditions de travail et d’emploi (temps de travail, santé au travail, etc.), au mépris des normes d’ordre public ou des accords de branche

  • Affaiblissement des représentants des salariés : fusion des instances représentatives du personnel, extension des possibilités de recours au référendum d’entreprises pour contourner les décisions syndicales

  • Sécurité pour les employeurs : plafonnement des indemnités prudhommales pour licenciement abusif, réduction des délais de recours, etc.

  • Précarité pour les salariés : extension des contrats de projet (ou « de chantier ») à d’autres secteurs que le bâtiment, extension des possibilités de recours à l’intérim et au CDD, ouverture des licenciements économiques aux filiales de multinationales affichant de bons résultats à l’échelle mondiale

  • Avec les ordonnances, Macron veut court-circuiter les syndicats et les parlementaires pour imposer la feuille de route du Medef.


Ces ordonnances font le lit de politiques qui œuvrent à détruire l’emploi.

Les réformes qui depuis plus de 30 ans ont flexibilisé l’emploi en France n’ont pas permis de lutter efficacement contre le chômage. Au contraire, elles ont précarisé l’emploi, aliéné le travail et fragilisé l’économie.

Il est plus que temps de mettre fin à ces politiques !


Ordonnances Loi Travail : Interpellez vos députés.


La Campagne STOP Impunité fiscale


6/06/2017 Un Faucheur de chaises condamné pour avoir dénoncé l’évasion fiscale : c’est BNP qu’il faut juger ! (Collectif, Faucheurs de chaises)



La lettre d'Attac France du 30 mars : Récupérer 200 milliards d'Euros par an, c'est possible

21 avril Lutte contre la fraude fiscale, encadrement de la finance : des propositions fortes à gauche, un vide abyssal à droite un article de Basta



Samedi 8 avril Bourg-en-Bresse. Dans le cadre de la semaine mondiale contre l'injustice fiscale et sociale, attac bourg était à l'initiative d' actions d'information festives et non-violentes à visage découvert, contre les passeurs et organisateurs de fraude fiscale.

Les photos de l’action sont récupérables sur http://attac.ain.free.fr/images/doc/Page_photos_8avril2017.php



Téléchargez le petit guide pour en finir avec l’évasion fiscale Attention : 8,7 Mo


Voir le rapport d'OXFAM du 27 mars Banques en exil : un quart des bénéfices des banques européennes dans les paradis fiscaux


2/03 Réponse à ceux qui nient l’importance de renforcer les moyens de combattre la fraude fiscale (Vincent Drezet, Faucheurs de chaises VS impunité fiscale)


Samedi 3 décembre 2016 10h. Bourg-en-Bresse. Espace public à proximité entrée Marché couvert Nord. Action d'information citoyenne sur les banques et l'évasion fiscale. A l'initiative de ATTAC BOURG. L'info qui a été distribuée. L'interview (4mn)

Infos et Actions de nos partenaires ou voisins d'idées

Radio B (ex Tropiques FM) 90.Mhz Pour écouter ou réécouter Radio B et avoir la lettre hebdomadaire

www.radio-b.fr dans la rubrique "A vous les Burgiens".

Radio Salam à Bourg-en-Bresse 106.5 Mhz.

Les journaux de la semaine. Journal local à 18h03, rediffusion le lendemain à 8 h 10

Les magazines sur http://www.radiosalam.com/radio-salam-podcast-bourg-magazine.php

RCF Pays de l'Ain à Bourg-en-Bresse 93.9Mhz Pour réécouter : http://rcf.fr/


Retrouvez les liens des sites locaux 

Retrouvez tous les numéros d'Ebullitions depuis mars 2015

Ebullitions 144 mai-juin 2017, Journal Ain Pertinent



Dimanche 16 juillet 14-18h Servas. Grande vente mensuelle à Emmaüs Servas.


Mercredi 6 septembre 20h Bourg-en-Bresse, salle Olympe de Gouges (au-dessus du restau La Canaille), 1 rue Pierre Sémard. Réunion publique ouverte à tous du Comité Attac de Bourg-en-Bresse.

Réunion de rentrée dont le thème principal sera la discussion sur les nouvelles ordonnances ou lois travail.




En savoir plus sur le samedi 23 septembre


Samedi 30 septembre Bourg-en-Bresse La Fête des POSSIBLES prend la suite de la Journée pour la Transition Citoyenne. http://fete-des-possibles.org/


mardi 20 juin a eu lieu à Mâcon un premier rassemblement citoyen pour rendre hommage à Jérôme e Laronze, paysan abattu de trois balles par un gendarme le 20 mai à Trivy.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/macon/hommage-veillee-ete-organisee-hommage-jerome-laronze-ce-mardi-20-juin-macon-1283541.html

Afin de montrer notre vigilance et notre détermination à ce que justice soit faite, afin de dénoncer le système qui a conduit à ce drame et afin de soutenir la famille sur la durée,
un rassemblement aura lieu à Mâcon à 20h le 20 de chaque mois, temps qu'il le faudra. (Nous organiserons des covoiturages depuis Chalon autant que possible.)
Un comité de soutien va se mettre en place.


Coordination anti-nucléaire du Sud-Est La lettre du 8 juillet 2017 : http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/


Le site Bonnes nouvelles publie ce qu'il considère comme des bonnes nouvelles. La célèbre expression de Margaret Thatcher « TINA » (There Is No Alternative) est tout sauf vraie. Partout dans le monde, des hommes et des femmes refusent la logique capitaliste, combattent les injustices et obtienne des victoires.


Le dernier numéro de l’Éclat, journal de la Coordination des Libertaires de l'Ain est en ligne :
http://www.cla01.lautre.net/L-Eclat-numero-17-Juin-2017?var_mode=calcul

RESF Chroniques de l'intolérable


Les derniers communiqués d'ATTAC FRANCE


7/07 La Commission d’évaluation du CETA : une farce communicationnelle d’Emmanuel Macron (Attac France, CGT, Les Amis de la Terre, Union syndicale Solidaires, Communiqués)


30/06 LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DU PREMIER-MINISTRE EDOUARD PHILIPPE, ET DES MINISTRES NICOLAS HULOT ET ELISABETH BORNE (Collectif, Grands projets inutiles et imposés)

29/06 Aidez-nous à produire et diffuser le petit guide de résistance à la loi Travail XXL ! (Attac France, Loi Travail XXL : c’est toujours non !)

29/06 Commander le « Petit guide de résistance à la loi Travail XXL » (Attac France, Loi Travail XXL : c’est toujours non !)

29/06 Taxe sur les transactions financières : « Emmanuel Macron doit cesser son double discours » (Collectif, Taxer les transactions financières)

22/06 Soutien à Cédric Herrou et Pierre Alain Mannoni : la solidarité n’est pas un délit


14/06 Pour un droit du travail protecteur des travailleuses et des travailleurs !


15/06 300 organisations blâment le gouvernement Macron et appellent à un changement radical de sa politique migratoire (Collectif, Le flux)

6/06 Un Faucheur de chaises condamné pour avoir dénoncé l’évasion fiscale : c’est BNP qu’il faut juger ! (Collectif, Faucheurs de chaises)


Tous les communiqués d'Attac France

Lignes d'attac n° 110, 6 juillet, revue trimestrielle d'Attac France

Les livres d'Attac

Les brochures d'Attac

Les vidéos

La lettre du Conseil scientifique d'Attac : Le treizième numéro (30 mai 2017) de la revue trimestrielle Les Possibles, éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac, est disponible. lire en ligne


Altermondialisme et solidarités internationales

11/07 Solidarité avec notre ami bolivien Pablo Solón (Attac France, Communiqués)

Grèce : Le CADTM a ouvert sur son site une rubrique consacrée à la situation grecque. On y retrouve les derniers articles

Le site attac Quebec http://www.quebec.attac.org/


Le site d'Attac Maroc http://attacmaroc.org/fr/


Le site de Via campesina « la voix des Paysans et des Paysannes du Monde »


15 mars Les ALE Accords de Libre-Echange et l'agriculture.

9 février Initiative citoyenne européenne pour l'interdiction des glyphosates


Le site de SURVIE (membre fondateur d'Attac)

29 juin Livraisons d’armes au Rwanda pendant le génocide des Tutsis : Survie porte à nouveau plainte et se constitue partie civile

L’association Survie a déposé le 28 juin une nouvelle plainte concernant les livraisons d’armes par des responsables politiques et militaires français au gouvernement génocidaire rwandais en 1994. En se constituant partie civile, elle entend parvenir à l’ouverture d’une enquête judiciaire : la première plainte avait été classée sans suite au motif que seule la Cour de Justice de la République pourrait instruire cette affaire. Cette nouvelle étape judiciaire intervient alors qu’une des premières grandes lois voulues par Emmanuel Macron entend justement supprimer la Cour de Justice de la République.


Le site de l'AFPS (Assoc France Palestine Solidarité)

27 mai Victoire des grévistes de la faim !

Les prisonniers palestiniens en grève de la faim ont gagné. Après de longues négociations entre les autorités d’occupation israéliennes, Marwan Barghouthi et la direction de la grève, un accord a été trouvé et la grève de la faim est suspendue. C’est une étape importante vers le plein respect des droits des prisonniers palestiniens en conformité avec le droit international. C’est aussi une indication de ce qu’est vraiment l’occupation israélienne qui n’a laissé d’autre option aux prisonniers palestiniens que de se laisser mourir de faim afin d’obtenir les droits élémentaires que leur garantit le droit international.


11 mai Israël-Palestine et la France en BD Un chant d'amour : Israël-Palestine, une histoire française, par Alain Gresh et Hélène Aldeguer. Aux éditions, La Découverte, 22 euros:


La lettre d'information

Chronique de l'occupation

Lire les dernières actualités du BDS


Le site du CADTM le Comité pour l’Abolition des Dettes Illégitimes

Bulletin info du 21 juin 2017


Zoom sur le projet d'accord transatlantique (archives locales)


Cliquez sur l'image pour votre confort de lecture


Le 14 octobre 2016, le Collectif Stop-Tafta-Ceta de Bourg-en-Bresse a saisi le Président de la Commission d'enquête du SCOT de la région de Bourg. Définir des objectifs, c'est bien, mais à quoi ça sert si des traités supra-nationaux les remettent en cause en permettant à des entreprises supra-nationales de saisir un tribunal privé si elles estiment que les collectivités ou l'Etat portent atteinte à leurs objectifs de développement et de profits. Extraits :

Dans notre SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), soit 82 communes et 140.000 habitants, nous trouvons les Documents d’Orientation et d’Objectifs (DOO) déclinés en quatre orientations dont les deux dernières sont :

-          Préserver et valoriser le cadre de vie du territoire,

-          Maîtriser la gestion des ressources.

·         Comment le SCOT peut garantir ces prérogatives si CETA et/ou TAFTA sont signés ?

·         Par exemple, comment exercer le « principe de précaution » et la protection de l’eau si des sociétés pétrolières ou gazières veulent explorer notre sous-sol  en vue d’exploiter des gaz de schiste ?

·         Comment sauvegarder l’authenticité de nos produits agricoles d’appellation (AOC, AOP): beurre et crème, Comté et Bleu de Gex, poulet de Bresse, vin du Bugey, face à de grands groupes agro-industriels ?

·         Comment et avec quels moyens le SCOT défendra les intérêts du territoire dans le cas d’un litige affectant le territoire et porté devant les tribunaux arbitraux privés ?

Voir le texte en entier

Le 23 juin, le Collectif STOP-TAFTA/CETA de Bourg-en-Bresse a écrit aux 5 député(e)s et 3 sénateur(trice) les engageant à :

  • prendre publiquement position contre ces traités ;

  • interpeller le gouvernement pour qu’il s’oppose à toute application, même provisoire, des traités CETA et TAFTA, qui minent le processus démocratique.

Téléchargez la lettre entière avec son argumentaire


Le Collectif Stop-Tafta a reçu la réponse de Stéphanie Pernod-Beaudon, députée  : « Sensible aux questions relatives aux traités CETA et TAFTA, elle ne manquera pas d’interpeller le Gouvernement ».

Il a également reçu la réponse de Patrick Chaize, sénateur. Ne dit rien sur le TAFTA (accord avec les USA); sur le CETA (accord avec le Canada), il considère que l'impératif démocratique exige que le CETA ne puisse être appliqué qu'à la suite de la consultation des Parlements nationaux, mais il ne s'oppose pas à l'application provisoire en 2017 des compétences « communautaires » avant ratification par les Parlements nationaux.

Il a aussi reçu la réponse de Rachel MAZUIR, sénateur. S'il conteste la position de la Commission européenne qui était de rejeter la ratification du Ceta par les Parlements nationaux, il considère que le CETA est un très bon accord et est l'anti-Tafta.

La réponse de Sylvie Goy-Chavent, sénatrice (par messagerie le 3/10) : « totalement opposée à la ratifications des traités CETA et TAFTA ».




12/03/2016 Le Collectif STOP-TAFTA de Bourg a écrit à Matthias FEKL, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur en charge des négociations du TAFTA. Copie en a été faite aux Parlementaires de l'Ain.

Téléchargez l'intégralité de la lettre envoyée et la réponse du Ministre (3 pages)



15/08/2016 Traités de libre-échange : citoyens bafoués, multinationales souveraines par Robert Joumard. Huitième version, revue et augmentée

23 mai 2016 Le Petit manuel de la transition (nouvelle édition augmentée)


mercredi 27 janvier 2016 Bourg au VOX, rue Paul Pioda. Conférence-débat de Stéphane La Branche, sociologue et climatologue : « Que faire après la COP 21 ? La transition énergétique à l'épreuve de la société ».

L'info distribuée par Attac à la conférence-débat.


Les enjeux globaux de la COP21 présentés par Attac lors de la conférence-débat sur les transports le mardi 3 novembre au « VOX » à Bourg : document téléchargeable


Pour avancer sur le climat, il faut dire Stop au TAFTA. Article paru dans Voix de l'Ain du vendredi 4 décembre. Paru aussi dans

Ébullitions 129 décembre 2015


L’Aitec et Attac France ont obten la version du chapitre Énergie et matières premières qui sera proposée aux négociateurs américains lors du 14e cycle de négociation qui commence ce 11 juillet à Bruxelles.

Le texte, commenté dans une note d’analyse disponible ici, confirme nos craintes : le TAFTA privera la puissance publique des instruments de contrôle et de réglementation nécessaires à la protection de l’environnement et la lutte contre les dérèglements climatiques. Aucun mécanisme de sauvegarde ni de protection ne figurent dans le projet de chapitre écrit par la DG Commerce afin de faire primer le droit international de l’environnement sur le commerce et l’investissement.

13/07 Décryptage des propositions « climat » de la Commission européenne pour le chapitre « Commerce et développement durable » du TAFTA (Amélie Canonne, Maxime Combes, TAFTA - le Grand Marché transatlantique)



13/07 TAFTA : l’UE répond à l’urgence climatique par le libre-échange (AITEC, Attac France, TAFTA - le Grand Marché transatlantique)



30/06/ TAFTA et CETA : passées les annonces, la France maintient le cap

Alors que le Conseil européen se termine ce 28 juin à Bruxelles, la tempête institutionnelle provoquée par le Brexit cache, de façon opportune pour le gouvernement, des décisions majeures concernant les traités transatlantiques que l’Union européenne négocie avec les États-Unis (TAFTA) et s’apprête à signer avec le Canada (CETA).

En dépit des fanfaronnades françaises, la Commission européenne a obtenu des États membres la confirmation du mandat de négociation du TAFTA, comme l’a annoncé en conférence de presse son président Jean-Claude Juncker [1]. Ce dernier a expliqué avoir très précisément posé la question de la poursuite des négociations, à laquelle aucun des Vingt-Huit ne s’est opposé.


3,2 millions d’Européen·ne·s disent non aux traités transatlantiques TAFTA et CETA ! L’alliance citoyenne, qui a remis mercredi 7 les signatures de l’initiative citoyenne européenne (ICE) Stop TTIP à Bruxelles, demande une réponse politique de l’Union Européenne.


Attac Bourg-en-Bresse a envoyé un message à nos deux députés, Damien ABAD, membre de la Commission des Affaires Économiques et Charles De La Verpilliere, membre de la Commission des Affaires Européennes qui devraient auditionner le 5 mai 2015 Matthias Fekl. Télécharger la lettre.



Un des trois points évoqués dans la lettre :

Arbitrage d’investissement dans le TAFTA et le CETA

  • Les résolutions de l’Assemblée Nationale et du Sénat des 22 mai et 23 et 27 novembre 2014 expriment un rejet clair de l’inclusion du mécanisme de règlement des différends dans l’accord UE-Canada et dans l’accord UE-États-Unis. Tenir compte de ces votes de la représentation nationale française appelle que M. Fekl et les représentants de la France à Bruxelles établissent clairement auprès de leurs homologues au Conseil et de la DG Commerce qu’ils ne pourront entériner CETA dans son état actuel - y compris dans une version qui comporterait un chapitre Investissement "réformé" - ni un accord transatlantique qui inclurait la même disposition. La France s’y tiendra-t-elle ?


Vous pouvez regarder et écouter la video de l'audition de M Fekl. Les deux députés n'ont posé aucune question mais Damien ABAD a renvoyé une longue réponse (Lire la lettre en entier).



VIS (Vigilance, Information Santé) de Treffort, membre du Collectif STOP-TAFTA de Bourg-en Bresse a pris l'initiative de rencontrer Guillaume Lacroix, Secrétaire Général du PRG et Sylvie Goy-Chavent sénatrice. L'association vient de rédiger un A4 recto verso très complet et simple mentionnant notamment les rencontres et actions locales. Téléchargez le document


Documents et autres infos nationales :


Lundi 16 mars Bourg. Conférence-débat  de Robert JOUMARD: Les accords de libre-échange dont le TAFTA … main-mise des entreprises privées sur les États et la Démocratie.. Proposé par le Collectif STOP-TAFTA de Bourg. On peut retrouver le contenu de l'exposé de Robert Joumard dans un article publié le 9 février : Traités de libre-échange : citoyens bafoués, multinationales souveraines




Attac Bourg propose :

Une action immédiate :

Une action de plus long terme

  • auprès de nos élus de proximité (les conseillers municipaux que nous connaissons)

pour les inciter à faire débattre le Conseil municipal sur les dangers pour les Communes de la signature des accords de l'Union Européenne avec les USA ou le Canada. http://www.gmtpourleretraitdelafrance.fr/

La proposition de débat, la proposition de motion


Lors des spectacles de Fred Dubonnet les 22 janvier à Ambérieu et 23 janvier à Ceyzeriat « Mais où est passé Robin des Bois ? » Attac Bourg a diffusé un petit 4 pages de présentation d'Attac et du Collectif Stop-Tafta dans lequel figure beaucoup de liens qui renvoient sur des sites, des textes et des vidéos.


Téléchargez la bande dessinée (2 pages)


TAFTA gueule à la récré Petite vidéo de 3'38 très simple

 


16/01/2015 L'interview d'un membre du Collectif STOP-TAFTA de Bourg sur Radio-Salam


l'action de rue du 11 octobre du Collectif de Macon vidéo 6mn


En avril 2014, le comité attac Bourg-en-Bresse a écrit aux responsables des partis politiques de l'Ain leur demandant de se positionner sur le Tafta. téléchargez la lettre envoyée:


Bourg-en-Bresse Plus de 100 personnes assistaient lundi 12 mai à la Conférence-débat sur le projet d'accord de libre-échange transatlantique avec Claude GIROD, agricultrice, membre de la Confédération Paysanne et du Conseil d'administration d'Attac France.
Retrouvez la conférence-débat sur Bresse-TV


Attac Bourg a écrit à plusieurs organisations politiques du département (PS, PC, PG, NPA, EELV, LO, UMP, UDI) leur demandant de préciser leur position sur le TAFTA. Lire la lettre envoyée. La réponse de l'UPR (Union Populaire Républicaine)



Lundi 17 novembre 2014 à Oyonnax. Retrouvez l'exposé de Raoul-Marc JENNAR au format diaporama ou au format pdf.


Guide de navigation pour affronter le grand marché transatlantique

L'exposé de Jacques CAMBON StopGMT74.pdf sur le projet d'accord de libre-échange transatlantique à Hauteville le 15 février





samedi 11 octobre 2014

Bourg Marché couvert

Stand d'informations et de discussion. Saynètes, expos, explications gesticulées.


et dans le Pays de Gex, caravane d'information à la rencontre des habitants







Infos et actions (documents sur actions passées)


Collectif pour un audit-citoyen de la dette publique

http://www.audit-citoyen.org/

Collectif Bourg pour un audit-citoyen de la dette publique

cac01@audit-citoyen.org

Page spéciale consacrée au collectif local de Bourg-en-Bresse (infos complémentaires, historique, docs etc)

Page du Collectif consacrée à l'audit-citoyen des Collectivités locales dans l'Ain

Documents sur des réunions passées


Mardi 20 octobre 2015 Bourg, Réunion publique « Fermer ou ouvrir les frontières aux migrants, quels enjeux ? » avec Jean-Michel Rivollier, Co-Président de la FASTI (Fédération des Associations de Soutien avec Tous les Immigrés). Entre 110 et 120 personnes ont assisté à cette conférence-débat.

Retrouvez le diaporama présenté lors de la conférence-débat en téléchargeant le fichier (fichier complété le 29 octobre)


Mardi 3 novembre 2015 18h30 Bourg-en-Bresse salle « Le Vox » rue Paul Pioda. COP 21 Conférence publique « Le transport des personnes, un enjeu citoy'ain, une urgence environnementale ». Proposé par l'UD CGT avec la participation du Secrétaire Général de la CGT Transports, de Attac, du MRJC, du PCF et d'un bureau d'études.

Pour cette conférence publique, les organisateurs ont sollicité attac pour présenter les enjeux globaux de la COP21 à côté des interventions spécifiques sur les transports. L'intervention du représentant d'attac s'est appuyée sur ce document téléchargeable


Lundi 5 octobre 2015 Information sur les paradis fiscaux, sur la plate-forme associative des paradis fiscaux et judiciaires donnée lors du débat à Meximieux après la projection du Prix à Payer au Ciné L'Horloge. Cette note est téléchargeable ici.


Samedi 25 avril 2015 Bourg devant le magasin Carrefour. Action pour le retrait des produits des colonies. A l'initiative du Collectif Palestine 01 dont attac fait partie. Un des dépliants d'information distribué : Non à l'impunité d'Israël, BDS Boycott, Désinvestissements, Sanctions pour contraindre Israël à respecter le Droit. … et aussi la carte postale à envoyer au Directeur de Carrefour.


27/02/2015 Lyon-Turin, un conflit sur toute la ligne, François Hollande et Matteo Renzi, le premier ministre italien, ont signé le 24 février un accord sur le tunnel ferroviaire Lyon Turin. Négligeant les cas avérés de conflits d’intérêt qui gangrènent ce projet. L'article de Reporterre. Le livre de Daniel Ibanez Trafics en tous genres est en dépôt au restaurant La Canaille, 1 avenue Pierre Sémard à Bourg.


A l'occasion des trois jours de solidarité avec le peuple palestinien les 6, 7 et 8 novembre 2015, l'association Small Axes de Bourg a réalisé une expo photo futuriste. Le mur de séparation transposé à Bourg. Nous avons publié L’hôpital de Fleyriat. Brou, le monument préféré des français, l'église Notre-Dame l'Hôtel de Ville et le Théatre


Document-ressources sur les Migrations proposé par Attac Bourg. Vous y trouverez de nombreux liens vers des sites officiels ou associatifs : à télécharger ici.

Mars 2016 collectif des médecins du travail de Bourg en Bresse :

Le projet de loi El Khomri confirme la volonté délibérée de mise à mort de la médecine du travail. C'est l'analyse du vingt deuxième et ultime rapport annuel du collectif des médecins du travail de Bourg en Bresse. Téléchargez le 22° rapport (2015).

Vous pouvez retrouver le rapport 2014 , "Vivre ensemble", le rapport 2013. le rapport annuel 2012 et Le rapport annuel 2011.


L'AIAPEC (Association pour une Information Alternative Populaire Éducative et Citoyenne).
44 rue Dufour, Mâcon  -  propose le mercredi à 20h30  des films suivis de débat et sur son site des liens sur des documents et vidéos concernant la dette publique ou des réflexions altermondialistes d'actualité :

Contact : 03 85 32 43 51 - 06 11 03 07 56  -  aiapec.macon@yahoo.fr  -  http://iprd.typepad.fr/aiapec/ pour les fiches techniques des films diffusés.

Documents et archives

Téléchargez la page spéciale Tous les supports de formation FAC (Formation et Action Citoyennes)

Notre triple A : adhérer ou réadhérer à Attac en ligne ou en téléchargeant un bulletin à imprimer